Pour les grands parents

Publié le par Picwic

Au seuil du mitan de l’existence, le corps perçois encore des changements, des bouleversements. L’énergie et le regard porté sur le monde, dans le désordre des pensés et des émotions, amènent à se posé des questions essentiel.  

Le temps qui reste à vivre peut soudain sembler réduit, et cela condition le regard que l’on à sur les autres et le monde. C’est un rite de passage qui permet de retrouver l’unité perdu par la séparation des sexes de la puberté. On renaît une nouvelle fois en reconnaissant les fondamentaux de le l’univers. C’est le moment ou le couple ne pense plus a la survit de l’espèce, mais au bien être que procure la vie, et la transmission de l’ordre cosmique.

 

Le sang de la Sagesse

Il s’agit d’un rite soulignant la ménopause et l'entrée dans la troisième phase du cycle de vie d'une femme. La sagesse du saumon est soulignée au cours d’une cérémonie où l’élément EAU est prédominant. Elle a fini ses saignements et ne pourra plus porter, le chaudron est taris. La cérémonie mettra l’accent sur le cycle de la vie, sur le besoin de faire poursuivre le savoir et partager ses expériences. Une nouvelle approche des relations avec l’autre sexe est réévaluée. Dans certain culte on remarque que le port du noir pour se passage est la couleur traditionnel.

 

  •    Le temps de la Sagesse

Il s’agit d’un rite équivalent au rite du Sang de la Sagesse, pour les hommes. A célébrer lorsque l'homme sent qu'est venu le temps de "l'âge de la sagesse" ou lorsqu’il rentre en andropause et que la survit de l’espèce est assuré.

 L’EAU est là aussi à l’honneur, il faut renaitre de la matrice d’eau pour recommencer à connaître l’autre,  ré-apprivoiser son corps et trouver l’unité dans l’harmonie du couple. Cette cérémonie vas permettre a l’homme de se ré-harmoniser avec  la source mère. Il pourra prendre le temps de s’occupé de soi et de retrouvé son unité. 

Publié dans Les rites de passages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article