Pour les enfants: la bénédiction et l'age de raison

Publié le par Picwic

La présentation et la bénédiction de l'enfant

Ce rituel marque l'arrivée d'un enfant dans une famille, ou un couple.
 Peu après la naissance, il s'agit de présenter et faire reconnaître l'enfant auprès des Divinités, et d'appeler sur lui/elle les bénédictions de ces Divinités. Cette cérémonie a aussi une dimension sociale, avec la reconnaissance de l'enfant par les parents et le reste de la famille. Des parrains et marraines peuvent être reconnus, charge à chacun de définir ce qu'il entend être et faire en tant que parrain ou marraine.
Cette cérémonie n'est pas un baptême, c’est l’Uotruncatio ac anmenaxto, l'enfant n'entre pas dans la foi païenne mais reçoit tout de même son nom.
Traditionnellement celui-ci est effectué sept jours après la naissance du nouveau-né, mais il peut être repoussé jusqu'au sixième mois si l'enfant est une fille et au septième mois si l'enfant est un garçon.

Le nouveau né est confronté rituellement aux éléments solide : la terre et l’eau qu’il reçoit sur sont corps.

L’Eau car il quitte cette élément dans lequel il s’est développé, l’eau du corps de la mère. Et la Terre qui permet à l’enfant de s’ancrer dans la famille, dans la vie, dans la nature.

Les adultes qui accompagne l’événement sont confronté qu’en à eux aux responsabilités d’éducation, de guide spirituel et d’accompagnement à son éveil. Ils sont quant à eux confronté au cours de cette cérémonie à l’Air et au Feu, l’esprit et la passion.


l'enfance:

Le passage sous-entendu est celui de l’Age de raison. L'âge de raison est celui des premières responsabilités, de la fin du questionnement sur l’imitation et le moment de compréhension des actes.

Traditionnellement l’Uercantlo, est une cérémonie réservée aux seuls garçons. Elle commémore l’ancienne coutume du Fosterage (de la confiance). C’est le jour où le jeune garçon, quittant le gynécée de sa mère, était donné en apprentissage à un oncle, ou un artisan, ou encore un druide, qui devait lui enseigner les finesses de son art.

De nos jours cette cérémonie peut être marquée par l’entrer à l’école obligatoire et appliqué aux deux sexes. Le rôle des parrains et marraines peut être affiné, et précisé à l'enfant. Il sera confronté au cours d’un rituel à ses premières grandes responsabilités et à l’importance de l’élément Air pour sa vie future.

L’élément Air sous entend qu’il va être confronté à la vivacité de son esprit et approcher l’invisible et l’inexplicable.

Publié dans Les rites de passages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article